Un homme en colère 😀

Cette fois-ci je suis surpris, et plutôt dans le bon sens. Braquage sur braquages et cela rend bien. Du Statham pur sucre qui pète la gueule ou plutôt tire sur tout, un super héros qui essaie de passer pour un papa normal. Papa, il en est question car il va venger la mort de son fils et les mecs qui ont fait cela n’ont pas vraiment réalisé la merdasse dans laquelle ils venaient de se mettre.

Le scénario est bien enchevêtré, de manière intelligente, et simple. Pas du tout le genre de film où vous vous dites : on est où ? C’est qui lui ? Attention, je ne suis pas en train de dire que c’est un film débile. Il est dynamique, sans longueur et simple.

Je dis cela, j’ai tout de même dû aller lire le script sur Wikipedia pour comprendre le rôle d’Andy Garcia qu’on voit deux fois ou trois dans le film sans vraiment comprendre à quoi son personnage sert. C’est un mec du FBI, je ne divulgache rien, je vous fais gagner du temps dans la lecture complète de la page – chargée – de Wikipedia. FBI qui donne son blanc-seing à Statham, vas-y buddy, tu peux y aller gaiement.

Je me posais la question, je sais, je suis relou avec mes questions, mais il y a beaucoup de gros plans sur les armes, beaucoup d’armes d’assaut, HK, Beretta etc.. est-ce que c’est du placement produit ? Je suis épaté par ces super productions américaines, 40 millions de dollars de budget, 103 millions de recettes.

On revoit les mêmes scènes à plusieurs reprises sous des angles différents. Chouette scénario et chouette réalisation sur ce point. C’est du déjà vu mais c’est une très bonne technique d’écriture et de réalisation.

Durant le film, on ne sait pas si Statham est un méchant ou un gentil, je ne sais toujours pas. Il est là, il vient, il fait son personnage de super héros, anglais, les américains aiment appuyer sur ce point. Cela plaît, il fait le job comme il faut et il tourne en tout cas, visiblement, il en a 4 en cours pour 2023. Il ne chôme pas.

J’avais, en petit pseudo intello que je suis, classé Statham dans la catégorie des films de bourrins depuis que j’ai vu un Transporteur, il y a un paquet d’années. J’ai tort, cela se laisse voir et cela se laisse apprécier, je vais même essayer d’en voir d’autres.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


Rédacteurs

Suivez-nous

Articles populaires

3 1.5K vus

Pub imprimante Mannesmann Tally

Avant de choisir votre prochaine imprimante, rappelez-vous que le premier constructeur européen, et le premier fournisseur du marché français, s’appelle Mannesmann Tally.
Article précédent

Iran : les écolières empoisonnées

Article suivant

La tendance des bracelets “grigri”

Les derniers articles du Blog

Photo sur fond coloré du cocktail Negroni avec sa tronche d'orange à l'intérieur du verre

Negroni : la recette parfaite pour ce cocktail ultra-rafraîchissant

Cet été, j’ai croisé le Negroni, un cocktail d’une autre époque, peut-être. Orange sombre, ocre transparent – comme si cette couleur pouvait exister – amer, mais pas envahissant. Capiteux comme un parfum, mais pas étourdissant. Il chante le disco, brille dans les néons. Il a presque encore les pattes d’eph, de
rolls-royce amethyst droptail

Rolls Royce Droptail un avion qui roule

Avec le Rolls-royce amethyst droptail le monde a changé outre-manche. La Reine s’en est allée et c’est plusieurs générations qui changent leur repère. James Bond ne pourra plus dire, je le fais pour sa Majesté la Reine. “Je le fais pour le Roi !”, c’est plus ordinaire. Au mieux en

Mon bon vieux Mario

Mario fait partie de nos vies, parfois encore au présent, parfois dans nos souvenirs. Nos meilleurs souvenirs. Qui n’a pas découvert les jeux vidéos à 9 ou 10 ans. Branchant avec excitation la console à la TV et apprenant le terme de péritel. On nous demandait une prise péritel, on
Albert Dupontel Adieu les cons

Adieu les cons 👏😂

Un film d’Albert Dupontel, une comédie et une belle histoire d’amour qui n’est pas celle du premier rôle. En ce sens, ce n’est pas une comédie romantique. Albert Dupontel ne s’abaisse pas à cela. Pour tout dire je n’avais pas vu qu’Albert Dupontel était aussi à l’écriture et à la
mamacita paris 9e dîners festifs

Dîners festifs chez Mamacita paris 9e

Il est des restaurants où quand le dîner est fini ou sur le point de l’être, on bouge les tables et on danse. J’appelais cela les restaurants-boîtes mais désormais l’appellation est “dîners festifs”. Visiblement c’est un peu tendance. Moyen de garder sur place une clientèle et quand on est client
11 conti hotel monnaie presse

Nuit Européenne des Musées

Avait lieu ce samedi 18 mai la Nuit Européenne des Musées à Paris. Occasion de visiter des musées en nocturne et d’ouvrir gratuitement les portes en soirée. Au printemps, c’est le moment idéal et visiblement je ne suis pas le seul au courant vu les files d’attente devant certains lieux.

Rédacteurs

AllerEn haut