Cyberpunk 2077 : le nouveau maître de la science-fiction

Nous avons pour habitude de parler de films et de cinéma, mais aujourd’hui c’est au 10ᵉ art que nous allons faire référence. Oui, aux jeux vidéo. Précisément, à Cyberpunk 2077. Très connu des joueurs, le dernier jeu du studio polonais CD Projekt RED – à qui l’on doit également la licence The Witcher, dont la série TV est disponible sur Netflix – est apparu comme un ras de marée. D’abord pour des raisons peu enviables, puisque le jeu est sorti en 2020 dans des versions old gen – comprendre PlayStation 4 et Xbox One – particulièrement buguées, voire injouables. Mais de fil en aiguille, après d’innombrables mises à jour et ajout de contenu, Cyberpunk 2077 deviendra la révolution qu’il aspirait être. Depuis le 5 décembre 2023, le jeu est complet. Il est disponible dans le commerce dans sa version ultime, regroupant la version 2.1 et l’extension « Phantom Liberty ». Et croyez-moi, les singes, ça change tout !

Vivez la légende de Cyberpunk 2077

Au départ, Cyberpunk 2077, c’était un « you’re breathtaking! ». Si vous n’avez jamais entendu cela, reprenons un peu de contexte. Nous sommes en juin 2019. Après de nombreuses années d’attentes, CD Projekt RED présente son prochain jeu, Cyberpunk 2077, à l’E3. Il s’agissait, à l’époque, du plus grand salon de jeu vidéo au monde – le COVID est passé par là, bref. Sur scène, on retrouve Keanu Reeves, connu pour ces rôles dans Matrix et plus récemment, John Wick. Il a l’un des rôles principaux de Cyberpunk 2077. Il va donc nous expliquer les sensations du jeu, et aura une réaction sur scène qui l’amènera a créé un énorme buzz sur le jeu ! Était-ce prémédité ? Peut-être. En tout cas, on y est, la légende Cyberpunk 2077 est née.

Cyberpunk 2077, le jeu vidéo version cinéma

Autre personnage important du jeu, Solomon Reed, interprété par Idris Elba, connu pour la série Luther. Il fait parti de l’histoire de l’extension « Phantom Liberty », et valide la tournure cinématographique de Cyberpunk 2077. Sur PC, Cyberpunk 2077 s’affiche désormais comme une référence. Il est d’ailleurs fréquemment utilisé par les différentes marques comme un support marketing. C’est le cas, par exemple, de NVIDIA qui va essorer Cyberpunk 2077 jusqu’à la moelle pour mettre en avant leurs dernières cartes graphiques : les RTX 4080 et RTX 4090.

Car au delà de ses qualités cinématographiques, c’est pour sa qualité graphique qu’il fera état de maître. Il faut dire que le jeu est le premier à être compatible avec la fonctionnalité phare de NVIDIA : le Ray Tracing Overdrive (Path Tracing). Sous ce nom incompréhensible, se cache un véritable « game changer ». Du niveau « il faut le vivre pour le croire », je vous assure. Pour résumer, il s’agit de magnifier les ombres et l’éclairage indirect dans des environnements dynamiques. La lumière n’est plus simulée à partir d’une scène globale, mais à partir de chaque élément pour apporter plus de réalisme. Dans les faits, on dirait qu’on a de plus beaux graphismes. Dans le fond, on a le début d’une nouvelle ère dans le jeu vidéo !

Le Ray Tracing Overdrive ajoute un réalisme exceptionnel au niveau de la lumière / Source image : Singe-Urbain

L’une des meilleures histoire du jeu vidéo

C’est bien beau tout ça, mais Cyberpunk 2077, de quoi ça parle ? Pour résumer, vous êtes V – Vincent ou Valérie, on vit une période où il faut donner ce genre de choix – qui va se confronter à la corporation Arasaka concernant une puce, appelée Relique, qui permet de stocker une copie de la personnalité humaine. C’est à ce moment qu’il fera la rencontre de Johnny Silverhand, le personnage de Keanu Reeves, ce qui va changer la tournure de sa vie.

L’action se déroule sur Terre en 2077 – vous l’aurez deviné – à Night City, ville fictive de la côte Ouest des États-Unis. Une ville envahie par les corporations, la corruption, le crime organisé et la violence. Les avancées technologiques ont fait que les humains se sont transformés en « meta-humains ». Des parties du corps remplacées par une prothèse cybernétique, l’implémentation de dispositifs électroniques dans le corps pour augmenter ses capacités. Un décor futuriste de science-fiction donc, qui n’est pas sans rappeler l’excellent Blade Runner.

Le marché de Night City, ou les « PNJ » aiment se balader / Source image : Singe-Urbain

Cyberpunk 2077, un RPG qui vous fera vivre l’émotion

Ces améliorations font partis de l’essence du jeu. Car Cyberpunk 2077 est un RPG, un jeu de rôle dont l’objectif est d’améliorer son personnage et ses capacités à travers de l’aventure. Il s’agit d’un système de plus en plus populaire dans les jeux vidéo. L’un des représentants du RPG occidental – au contraire du J-RPG, RPG japonais – n’est autre que The Witcher 3, précédente production de CD Projekt RED dont nous parlions au début de l’article. Le jeu se compose sous forme de chapitre, et chaque chapitre apporte son lot de quêtes, des objectifs à remplir pour avancer dans l’aventure et débloquer de nouvelles capacités. Ces capacités décideront de votre façon de jouer, mais c’est vous seul qui pourrez décider de votre avenir. Car chaque décision que vous allez prendre, chaque interaction que vous aurez avec les personnages secondaires, auront des conséquences.

Et c’est cela qui va vous donner envie de vivre cette aventure. On vous transporte en 2077 comme si l’avenir du monde était entre vos mains. On vous emmène dans un thriller de science-fiction, à travers les yeux de V – le jeu se joue en vue à la première personne – et on vous laisse vivre la mort, l’amour, l’abandon, la trahison, tout un tas d’émotion qui vont vous attacher à votre personnage et ceux avec lesquels vous allez interagir. Il ne s’agit plus simplement de contrôler un personnage de jeu vidéo, mais de l’aider à accomplir sa mission et y survivre.

Panam est prête à tout pour vous aider, et ça ne sera pas de tout repos ! / Source image : Singe-Urbain

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


Rédacteurs

Suivez-nous

Articles populaires

3 1.5K vus

Pub imprimante Mannesmann Tally

Avant de choisir votre prochaine imprimante, rappelez-vous que le premier constructeur européen, et le premier fournisseur du marché français, s’appelle Mannesmann Tally.
Article précédent

Comment organiser une orgie dans une petite ville 🐷

Article suivant

Resident Evil Death Island sur Amazon Prime Vidéo

Les derniers articles du Blog

Photo sur fond coloré du cocktail Negroni avec sa tronche d'orange à l'intérieur du verre

Negroni : la recette parfaite pour ce cocktail ultra-rafraîchissant

Cet été, j’ai croisé le Negroni, un cocktail d’une autre époque, peut-être. Orange sombre, ocre transparent – comme si cette couleur pouvait exister – amer, mais pas envahissant. Capiteux comme un parfum, mais pas étourdissant. Il chante le disco, brille dans les néons. Il a presque encore les pattes d’eph, de
huile d'olive chateau la Calissanne

Dégustation d’huile d’Olive

J’ai rapporté de l’huile d’olive fabriquée en France lors du dernier salon de l’agriculture. Une huile d’olive qui a obtenu la médaille d’or du concours organisé par le ministère de l’Agriculture. Non sans raison. Explications. Une huile d’olive reconnue Pas facile de prendre de l’huile d’olive à la petite cuillère
canard revenu avec estragon bien frais

Une recette de canard aux radis

Le canard est très apprécié des étrangers. Ceux intéressés par la cuisine française, bien entendu. Le canard est gras mais il peut être sec rapidement. Compliqué pour ne pas dire capricieux cette viande pour arriver à un plat pas trop gras et savoureux. Le canard aux radis est un bon
vinaigre de malt

Vinaigre balsamique & vinaigre de Malt

Enfant le vinaigre était rouge ou blanc. Enfant les choses sont simples ou simplifiées. Puis avec les années le vinaigre a évolué. On le faisait avec de gros pots en terre très baba cool années 70 en espérant que les mouches allaient larver dedans pour obtenir une mère. C’est bien
place de la concorde paris avant les JO

Paris avant les JO

Les jeux olympiques de Paris sont un fait historique pour Paris avant même que cela soit un événement mondial ou une compétition sportive de premier plan, j’ai décidé d’aller voir Paris avant les JO. Souvent critiqués, et il y a de bonnes raisons, on a ajouté de l’encombrement à une
promiscuité un homme qui crie

La promiscuité

Il ne suffit parfois de rien pour passer d’un monde à un autre sans préavis. Du soleil à la pluie, du jour à la nuit, de la joie au doute. C’est ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Je suis passé de la liberté à la promiscuité dans un avion. Pris au

Rédacteurs

AllerEn haut