Peinture : Rothko en majesté à la Fondation Louis Vuitton

Le nouveau Le Wrap-Up est là ! La newsletter de Christian Riedi est composée de 5 points d’actualité par semaine dans les domaines de la technologie, l’IA, de la culture et des sorties à Paris. Et cette semaine, nous partons en direction de la Fondation Louis Vuitton où se déroule l’exposition de Mark Rothko du Du 18 octobre 2023 au 02 avril 2024.

Le Wrap-Up est une newsletter composée de 5 points d’actualité par semaine. Il n’en faut pas plus pour être bien informé ! Pour accéder à la newsletter ➔ lewrapup.substack.com

La newsletter de Le Wrap-Up, rédigé par Christian Riedi

L’exposition consacrée au peintre américain Mark Rothko (organisée jusqu’au 2 avril 2024) marque la première rétrospective en France depuis 1999. Cette manifestation, d’envergure exceptionnelle, réunit environ 115 œuvres de Rothko, provenant de prestigieuses collections institutionnelles et privées internationales, dont celles de la National Gallery de Washington, de la Tate de Londres ou encore de la Phillips Collection de Washington, ainsi de la famille de l’artiste (pour les oeuvres les plus anciennes, non abstraites).

L’exposition propose un parcours chronologique de l’œuvre de Rothko. Elle débute avec ses premières peintures figuratives, dominées par des scènes intimistes et des paysages urbains, notamment des scènes du métro new-yorkais des années 1930, que Rothko n’affectionnaient pas trop, disant qu’il ne parvenait qu’à “mutiler” les modèles représentés. Ces œuvres initiales cèdent progressivement la place à un répertoire inspiré des mythes antiques et du surréalisme.

À partir de 1946, Rothko embrasse un tournant décisif vers l’abstraction, marqué par la phase des “Multiformes”, caractérisée par des masses chromatiques en suspension qui cherchent un équilibre. Par la suite, ses œuvres évoluent vers ce qui est aujourd’hui reconnu comme ses pièces « classiques » des années 1950. Ces travaux se distinguent par la superposition de formes rectangulaires dans des tons variés comme le jaune, le rouge, l’ocre, l’orange, le bleu et le blanc.

En 1958, Rothko reçoit une commande importante pour le restaurant de la Tour Seagram de New York, mais il renonce finalement à la livrer, conservant l’intégralité de la série. Ces œuvres, marquées par des teintes de rouge profond qui juraient avec l’atmosphère festive du lieu de destination, seront plus tard confiés à la Tate Gallery, constituant une salle dédiée à son travail.

Les années 1960 voient Rothko répondre à de nouvelles commandes, dont la plus notable est la chapelle conçue par John et Dominique de Menil à Houston, inaugurée en 1971 sous le nom de Rothko Chapel. Bien que Rothko ait privilégié des tonalités beaucoup plus sombres à la fin des années 1950, il n’a pas cependant complètement abandonné sa palette de couleurs vives.

L’exposition présente également la série des Black and Grey de 1969-1970, qui sont exposées ici aux côtés des œuvres d’Alberto Giacometti, proche de la muséographie que Rothko avait envisagé pour une commande initialement du nouveau siège de l’UNESCO à Paris.

La rétrospective permet une lecture renouvelée de l’œuvre de Rothko en voyant l’évolution de l’artiste qui aura trouvé son style au fil de ses recherches.

On est cependant quelque peu dépassé par cette abondance de toiles de l’artiste, qui bien que différentes, se ressemblent beaucoup dans leur approche conceptuelle. Il en résulte un sentiment de lassitude de voir tout le temps la même chose. Les toiles de Rothko sont des invitations à la méditation et à l’apaisement et on a trop l’impression d’une séance de méditation découpée en microcoupures de 15 secondes, rendant impossible de s’y plonger totalement sereinement. On aura préféré l’exposition du printemps 2022 à Giverny qui était beaucoup plus économe et contemplative de l’œuvre de l’artiste.

Auteur de Wrap Up, une newsletter hebdomadaire qui déniche 5 actualités média, tech ou IA toutes les semaines avec généralement une recommandation de sortie culturelle (plutôt parisienne) à la fin.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


Rédacteurs

Suivez-nous

Articles populaires

3 1.4K vus

Pub imprimante Mannesmann Tally

Avant de choisir votre prochaine imprimante, rappelez-vous que le premier constructeur européen, et le premier fournisseur du marché français, s’appelle Mannesmann Tally.
Article précédent

Panettone : le délice italien des fêtes de fin d’année

Article suivant

Barrez-vous, revoilà les mâles blancs dominants !

Les derniers articles du Blog

film le guide de la famille parfaite canada

Le guide de la Famille parfaite 😁😤

Une fois encore nos amis Canadiens écorchent la bien-pensance, les yakafokon de la famille parfaite, pas aussi décalé que Comment organiser une orgie dans une petite ville (un autre film dont on vous parlait récemment) mais en abordant ces thèmes avec une certaine fraîcheur, peut-être une subtile ironie. Je ne
brion-restaurant-entree-topinambour

Brion, Briant restaurant 9e

Le chef Geoffrey Lengagne a ouvert en janvier 2024 Brion restaurant rue Lamartine son premier restaurant en solo. Il a un CV long comme le bras marqué de ses passages dans de très grandes cuisines en France et à l’étranger en tant que second de cuisine (petit rappel de notre
Gary Oldman et Antonio Banderas The Laundromat

The laundromat l’affaire des panama papers

Nom de la série : The Laundromat (US)The Laundromat : L’affaire des Panama Papers (FR) Date de sortie : Le 1 septembre 2019 Pays d’origine : États-Unis Genre : Drame Réalisé par : Steven Soderbergh Acteurs : Gary Oldman, Antonio Banderas, AJ Meijer, Arsenio Castellanos, Lucy Morningstar, Meryl Streep, James
animal des fonds marins exposition explorer infiniment

Vers l’infini et au delà

Du 17 octobre 2023 au 12 mai 2024, le musée des Arts et métiers plonge les visiteurs dans l’univers fascinant de l’exploration. Des abysses à l’espace, l’exposition Explorer infiniment… vous entraîne à la découverte des mondes lointains et parfois inaccessibles. Une exposition sur l’infini. Une exposition sur l’infini courte 😂
Bún Chả Giò Đặc Biệt - Vermicelles aux bœuf, poulet, crevettes et nem

Un vrai Viet chez les Chinois

J’ai découvert un Restaurant Vietnamien Paris 13e, je vous raconte l’histoire. Je me suis retrouvé en plein quartier chinois avec l’envie de manger différent, à la recherche d’un restaurant. Pas une pizza ou des sushis, différent de la cuisine chinoise devenue à mes yeux mainstream à Paris. Les plats ne

Rédacteurs

AllerEn haut